La Chambre des Professionnels du Bois est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Membre de la Fédération Française du Bâtiment

La CHAMBRE DES PROFESSIONNELS DU BOIS vous souhaite la bienvenue sur son site web.

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Vous êtes ici > > >

OK

Edito

Quand la transversalité va, tout le bâtiment va !

Le 13 mars 2018

Il faut bien admettre que le professionnel du bâtiment ne peut plus aujourd’hui se contenter d’être l’expert d’un seul métier dont il maîtrise parfaitement tous les ressorts. Cette approche de spécialiste est toujours nécessaire mais elle n’est plus suffisante dans un secteur qui connaît de profonds bouleversements internes et externes.

C’est ainsi, par exemple, que la montée en puissance des réseaux - qui privilégient les liaisons horizontales dites "en râteau" - oblige artisans et chefs d’entreprise à repenser le cadre et le contenu de leur intervention dans l’acte de construire pour lui donner plus de visibilité. S’ils ne le font pas, ils se retrouveront dans le meilleur des cas cantonnés à des niches, peut-être confortables un temps mais forcément fragiles à long terme.

En pratique, artisans et chefs d’entreprise doivent notamment accepter des relations différentes avec leurs clients et leurs confrères.

 

Vis-à-vis des clients, nous devons être beaucoup plus que par le passé force de proposition, la plus large possible. Nous devons être en mesure, à partir d’une demande ponctuelle, de suggérer une solution globale qu’il revient au client d’accepter ou pas. Chacun voit bien ce qu’un tel exercice peut donner dans le domaine de la rénovation énergétique mais, en y réfléchissant bien, rien n’interdit de le décliner dans d’autres domaines.

 

Vis-à-vis de nos confrères d’autres corps d’état, nous devons abandonner la frilosité qui, en fin de compte, fait le jeu de l’entreprise générale. Il y aura toujours des chantiers qui nécessiteront un chef d’orchestre tel que nous l’avons toujours connu. Mais il y a de plus en plus de chantiers qui gagneront à la présence d’un premier violon. Et il faut nous faire à l’idée que cette position puisse être tenue à tour de rôle par le menuisier, le plombier, le charpentier, le peintre, l’électricien…

 

L’ouverture à une certaine transversalité est probablement la seule solution qui permette à toutes les entreprises du secteur d’évoluer - ce qui est impératif - sans devoir se fondre dans un modèle qui ne serait pas le nôtre.

 

Édouard DURIER

Président de la Chambre des Professionnels du Bois

Vice-Président de la FFB Grand Paris


Le 13 mars 2018